Les bonnes pratique à adopter pour lutter contre les maladies contagieuse

Unknown

La survenue d’une maladie infectieuse en milieu de travail est source d’inquiétude. Elle peut également perturber le fonctionnement normal de l’entreprise. Afin d’éviter la transmission de l’agent infectieux (bactérie, virus, champignon, parasite) à l’équipe, il est indispensable d’adopter les bons gestes et donc de former et sensibiliser tous les salariés.

L’actualité est là pour nous rappeler quels sont les bons réflexes à adopter afin de barrer la route à un agent infectieux notamment en milieu de travail. La transmission d’un agent pathogène se fait essentiellement par inhalation, par contact avec la peau et les muqueuses, par ingestion (lors du port de mains contaminées à la bouche par exemple) ou encore par inoculation (piqûres, blessures…).

Rappelons également qu’en période d’épidémie, on peut être porteur d’un agent pathogène sans présenter de symptômes (on parle de période d’incubation d’une durée variable selon l’agent pathogène)

Des gestes simples mais indispensables pour éviter la propagation des maladies contagieuses

Se laver les mains

Le lavage des mains est de loin la meilleure des prévention. Il se déroule en 6 étapes avec de l’eau et du savon (brochure ci-jointe de l’INRS)

L’essuyage doit être réalisé autant que possible avec du papier à usage unique ou du linge propre non partagé ( chaque personne a sa propre serviette )

La friction des mains avec des solutions hydro-alcoolique appelé SHA doit être appliquée en cas de manque de temps ou en l’absence de point d’eau et de savon. Après un bon lavage des mains au savon, il est inutile d’utiliser du SHA.

Le lavage des mains joue un rôle clé dans l’hygiène, puisque c’est par les mains que se propage la majeure partie des maladies infectieuses. En situation de pandémie, le lavage régulier des mains constitue un geste essentiel de protection. Il vaut mieux éviter de serrer les mains.
Quand se laver les mains ?

Il faut se laver les mains à l’eau et au savon ou, à défaut, se les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique le plus souvent possible et notamment à certains moments essentiels :

  • 👉  avant de préparer les repas et après avoir cuisiné
  • 👉  avant de manger
  • 👉  avant de nourrir les enfants
  • 👉  après s’être mouché, avoir toussé, ou éternué, ou craché
  • 👉  chaque fois qu’on rentre au domicile
  • 👉  après avoir utilisé les transports collectifs
  • 👉  après avoir rendu visite à une personne malade, ou avoir eu un

    contact proche avec le matériel qu’elle utilise ou ses effets personnels

  • 👉  avant de mettre ou d’enlever ses verres de contact.

 

De manière générale, vous devez vous laver les mains:

  • 👉  après avoir retiré un masque
  • 👉  après être allé aux toilettes
  • 👉  après avoir changé une couche ou aidé un enfant / une personne âgée à aller aux toilettes
  • 👉  après avoir touché un animal ou ramassé ses excréments
  • 👉  après avoir manipulé des ordures
  • 👉  à chaque fois que vos mains sont sales

 

Le mouchage

Se moucher, éternuer, cracher, tousser, sont des actions du quotidien qui peuvent être à haut risque en cas de maladie car elles disséminent les postillons. Pour freiner la pandémie et sauver des vies, quelques gestes simples font la différence :

  • 👉  couvrez-vous la bouche quand vous toussez, avec un mouchoir à usage unique ou avec le bras ou la manche ;
  • 👉  couvrez-vous le nez et la bouche lorsque vous éternuez, avec un mouchoir à usage unique ou avec le bras ou la manche
  • 👉  ne crachez que dans un mouchoir
  • 👉  lavez-vous les mains après avoir toussé, éternué et craché dans un mouchoir. Le mouchoir doit être en papier à usage unique. Après usage, il doit être jeté dans une poubelle munie d’un sac poubelle doublé et, si possible, dotée d’un couvercle.

 

Le nettoyage des objets et des surfaces

Tout autour de nous, les objets et surfaces peuvent être salis par la toux et les postillons de personnes malades. Le nettoyage des objets et surfaces constitue un moyen efficace de lutte contre la contamination.

 

Si quelqu’un est malade à domicile

  • Les objets utilisés par le malade doivent subir un nettoyage rigoureux et régulier (au moins une fois par jour).
  • 👉  Le linge du malade peut être lavé en machine ou à la main, en commun avec le linge du reste de la famille, avec la lessive habituelle

    à plus de 60°C.

  • 👉  Il en est de même pour la vaisselle qui doit être faite à l’eau bien chaude et au savon.
  • 👉  Chaque membre de la famille doit disposer de son propre linge, de ses propres serviettes de toilette et de sa propre brosse à dents.
  • 👉  Les surfaces de contact (poignées de porte, meubles, cuvette des toilettes, télécommande, téléphone, etc.) doivent être lavées à l’eau

    chaude, avec du savon ou des produits ménagers habituels.

    Tous les déchets d’un malade atteint d’une maladie infectieuse
    respiratoire (masques, mouchoirs, serviettes en papier, etc.) sont contagieux et doivent être éliminés avec le plus grand soin. Ces déchets doivent être mis dans une poubelle si possible munie d’un couvercle et équipée d’un sac plastique.

 

Éviter les contacts physiques

Dès les premiers symptômes, une personne est contagieuse.

Au plus fort de la pandémie, pour ne pas contaminer les autres, ni être soi- même contaminé, il est fortement recommandé :

  • 👉 d’éviter tous les contacts directs entre deux personnes et particulièrement avec les personnes malades : ne pas serrer la main ou caresser le visage ; embrasser,
  • 👉 de conserver, autant que possible, une distance minimale de protection sanitaire d’au moins 1 mètre entre deux personnes (les personnes malades doivent limiter les contacts avec les autres personnes et, quand cela n’est pas possible, porter un masque)
  • 👉 de suspendre les activités de groupe, comme les sports collectifs, si une telle recommandation vous est donnée par les autorités locales ou gouvernementales.

 

Le port du masque

Il existe essentiellement deux types de masques contre la contamination :

  • 👉 les masques anti-projections ou chirurgical (de type chirurgical) sont destinés aux malades
  • 👉 les masques FFP2 doivent être portés par les personnels soignant ou toute autre personne exposée directement au virus, et donc en contact prolongé, étroit et régulier avec des personnes malades.

Si vous ne disposez pas de masque FFP2

  • 👉 Portez un masque chirurgical et faites porter un masque chirurgical aux patients dont vous vous occupez.

Lorsque le soignant et le soigné portent des masques chirurgicaux, cette double protection protège efficacement contre la propagation de la contamination.

Lorsque le masque est mis, ne le touchez pas, ne portez pas les mains au visage. Vous pouvez porter le masque 4 à 5 heures d’affilée sans en changer à condition de ne plus le manipuler une fois en place. (La surface extérieure du masque est potentiellement contaminée par les postillons des patients. Si vous y toucher vous contaminez vos mains et tout ce que vous allez touchez)

Remonter